solidarité



  1. Démultiplier les efforts de solidarité

    La Conférence nationale contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, conclue le 11 décembre par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, a permis de souligner la mobilisation du gouvernement. Mais il reste encore beaucoup de chemin pour activer tous les leviers de la solidarité nationale et lutter efficacement contre la pauvreté qui ne cesse d’augmenter ces dernières années. …

    Lire la suite
  2. Pascal Durand, était l’invité du matin de RFI le 6 juillet (RFI)

    « Notre raisonnement n’est pas d’opposer le social à ce qui est bon pour l’énergie. Donc bien sûr, que Jean-Marc Ayrault a raison de prendre des mesures sociales en urgence. On a toujours dit qu’il fallait des tarifs sociaux. Par exemple pour l’eau, nous considérons qu’il y a des besoins vitaux, et qu’un ménage en difficulté doit avoir de l’eau à un prix très faible car c’est un bien commun. En revanche, celui qui décide de remplir sa piscine l’été – c’est son droit le plus absolu –, ne doit pas payer l’eau au même niveau que celui qui en a besoin tout simplement pour laver sa famille tous les jours ! Il faut arriver à différencier l’utilisation. Il y a les utilisations de loisir, qui doivent être payées à un juste prix parce que l’eau coute très cher ! Et puis il y a les besoins sociaux, et ça doit être à des tarifs sociaux. » …

    Lire la suite
  3. Mariage et adoption pour tou-te-s : vers une étape historique

    La Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans (LGBT) qui se déroulera le 30 juin à Paris sera historique. Ce sera la première fois que cette manifestation revendicative et festive se déroulera dans un contexte politique aussi favorable à l’égalité des droits entre tous les couples et entre toutes les formes de vie affective et sexuelle. Europe Écologie Les Verts se félicite de cette conjoncture mais restera vigilant à l’avancée durable de la marche vers l’égalité entre tous les couples et entre toutes les personnes. …

    Lire la suite
  4. Politique migratoire, « l’humanisme » plutôt que « la fermeté »

    Dans un entretien au Monde daté du 28 juin, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a déclaré vouloir mener la politique migratoire du gouvernement avec « fermeté et humanisme ». Or en la matière, Manuel Valls a clairement exprimé sa volonté de ne pas aller au-delà des 30 000 régularisations de sans-papiers par an, ce au grand dam de nombreuses associations de défense du droit des étrangers. …

    Lire la suite